août 21, 2021

Respiration paroxystique


Respiration paroxystique

Q : J’ai un chihuahua de cinq ans qui présente les symptômes d’une crise d’asthme. Elle cherche à respirer, émet des reniflements en respirant, serre la bouche, son corps entier se raidit et elle a du mal à se tenir debout. Est-ce de l’asthme ou une autre maladie que je décris ? S’agit-il d’asthme ou d’une autre maladie que je décris ? Elle a souvent ces crises lorsqu’elle est excitée et parfois sans raison apparente. Y a-t-il un médicament qu’elle devrait prendre ou une autre forme de traitement ?

R : tmd- Les causes les plus probables des symptômes que vous observez sont la respiration paroxystique, le collapsus de la trachée et l’obstruction des voies aériennes supérieures. La respiration paroxystique est souvent décrite comme un « éternuement inversé » car on a vraiment l’impression que le chien essaie d’inhaler un éternuement lorsque cela se produit. S’il existe une cause sous-jacente connue de ces crises, je ne la connais pas. L’affaissement de la trachée est fréquent chez les petites races mais produit normalement une toux bruyante. Ce n’est probablement pas le problème, mais il faut l’inclure dans la liste des « suspects ». Les obstructions des voies aériennes supérieures peuvent se produire au niveau des narines, des voies nasales ou du palais mou. Ces obstructions sont également assez fréquentes chez les races à petit nez et à nez court.

La meilleure approche de ce problème serait d’enregistrer sur vidéo quelques cas de ce problème et d’apporter la vidéo à votre vétérinaire. Il est difficile d’obtenir des problèmes de ce genre dans le cabinet du vétérinaire, alors une cassette vidéo est une bonne assurance que votre vétérinaire pourra au moins voir ce qui se passe.

Syndrome de la respiration paroxystique, ou éternuement inversé, et de la trachée collapsée.

Question : AnimauxWiki,

Pouvez-vous me dire s’il y a une relation entre les éternuements inversés et le collapsus trachéal ? La plupart des articles que j’ai lus disent que les causes de l’éternuement inversé peuvent inclure les allergies, l’écoulement post-nasal, les virus ou les infections. Cependant, j’ai trouvé quelques articles qui assimilent les éternuements inversés à un collapsus ou une obstruction de la trachée.

Les auteurs confondent-ils les conditions parce que les deux produisent un son de type klaxon, ou y a-t-il une corrélation ? Je vous ai écrit récemment au sujet de la toux de mon chien (peut-être due à une irritation de la trachée), et maintenant il a commencé à éternuer de façon inversée une ou deux fois par jour.Naturellement, je suis inquiet.

Merci beaucoup pour le temps que vous consacrez à répondre à nos questions. Nous vous en sommes reconnaissants.

Amy (Maman de Scout)

Réponse : Amy-

Je suis certain que la condition appelée paroxysme respiratoire inspiratoire, ou éternuement inversé, et le syndrome de la trachée collapsée sont des conditions totalement différentes.

Cependant, je pense que les symptômes de ces affections sont très similaires dans certains cas. En particulier chez les chiens présentant des épisodes de toux sévère associés à un collapsus trachéal, qui peuvent ressembler à l’effort inspiratoire extrême typique des éternuements inversés.

Il existe d’autres raisons de confondre ces deux affections. Elles surviennent toutes deux le plus souvent chez les chiens de petite race et il est probable qu’un certain nombre de chiens soient atteints des deux pathologies. Le collapsus trachéal peut être aggravé par toute autre affection affectant les voies respiratoires, ce qui fait qu’un chien souffrant d’éternuements inversés peut développer des symptômes de collapsus trachéal au fil du temps.

Je pense qu’il existe probablement un certain nombre de causes d’éternuements inversés et que de nombreux cas se produisent sans raison apparente. Selon le « Textbookof Veterinary Internal Medicine » d’Ettinger et Feldman, la déglutition arrête les crises d’éternuement inversé. Cette source indique que les éternuements inversés peuvent être contrôlés en massant la zone pharyngée ou en fermant brièvement les narines du chien. Plusieurs de mes clients ont mentionné que leurs chiens réagissaient à des massages de la région supérieure du cou, ce conseil peut donc être utile. L’inversion de la respiration est un problème de la région pharyngée.

Le collapsus trachéal est un problème qui se produit en raison d’une formation incorrecte des anneaux trachéaux. Une faiblesse dans les anneaux trachéaux conduit à une condition dans laquelle la trachée s’effondre, soit pendant l’inspiration, soit pendant l’expiration, selon la localisation du problème dans la trachée. Ce phénomène est très irritant pour le chien et entraîne de la toux.

L’éternuement inversé a tendance à commencer à un âge précoce et à être un problème persistant. Le collapsus trachéal peut provoquer quelques symptômes à un âge précoce, mais chez la plupart des patients, la toux augmente progressivement au fil du temps et peut atteindre un point où les épisodes de toux durent plusieurs minutes et ressemblent à des éternuements inversés. Les symptômes de collapsus trachéal sévère sont plus fréquents chez les chiens âgés.

Mike Richards, DVM10/26/2000

Eternuement inversé

Q : Nous avons une femelle de 4 ans, stérilisée, de race mixte (probablement un berger allemand et un labrador) qui a été récemment dans un chenil pendant une semaine – nous l’avons récupérée le 31 décembre 1996. Elle est normalement active et un chien très sain. Elle est à jour avec toutes les vaccinations standard et prend le programme anti-puces et Interceptor tous les mois. Depuis que nous l’avons ramenée à la maison, elle est très léthargique (ce qui est logique – elle a probablement fait caca !) mais elle a aussi éternué et soufflé par la hernie dans une sorte de demi-éternuement. Elle fait cela presque constamment lorsqu’elle est éveillée et qu’elle se déplace. Autre remarque : pendant qu’elle dort (la plupart du temps), elle semble faire des rêves très vivants – elle donne des coups de pied, bouge ses jambes, se contracte et tremble un peu. Devrions-nous nous en inquiéter ?

Nous n’avons rien changé dans la maison qui pourrait provoquer une réaction allergique, à notre connaissance. Devrions-nous attendre une semaine ou deux, ou bien devrions-nous consulter un vétérinaire ? Avez-vous des conseils à nous donner ?

R : Les chiens ont une condition appelée « respiration paroxystique » qui peut être ce que vous décrivez. On l’appelle aussi parfois « éternuement inversé » parce qu’on dirait vraiment que le chien essaie d’inhaler un éternuement. On dirait qu’il a du mal à reprendre son souffle et on entend généralement un reniflement. Il est cependant rare que les chiens fassent cela plus d’une ou deux fois par jour lorsqu’ils sont affectés par ce problème. Si la description ci-dessus correspond à ce que fait votre chien, je pense qu’il serait bon que votre vétérinaire l’examine en raison de la fréquence des épisodes que vous observez. Ce problème semble être exacerbé par les allergies et il peut être difficile de déterminer exactement à quoi ils sont allergiques.

Une autre possibilité est une infection bactérienne ou virale des voies respiratoires supérieures. La forme la plus courante est la toux de chenil, mais nous voyons parfois des chiens dont les principaux symptômes sont des éternuements et des reniflements plutôt qu’une toux. La plupart des chiens atteints de l’une ou l’autre de ces affections sont léthargiques, comme nous le sommes lorsque nous avons un rhume ou la grippe. Ces affections sont généralement transitoires et l’attente est généralement acceptable tant que votre chien ne semble pas trop malade. Des signes tels que le refus de s’alimenter, des difficultés respiratoires ou une léthargie extrême sont autant de raisons de consulter un vétérinaire pour ces problèmes.

De temps en temps, nous observons des éternuements et des problèmes respiratoires apparents liés à un corps étranger, comme un os ou un bâton, coincé entre les dents supérieures. Cela se produit lorsque le chien mord à travers l’objet mais que la partie située entre les deux rangées de dents reste coincée entre elles, se logeant contre le palais du chien. Cela vaudrait la peine de vérifier que rien de tel ne s’est produit.

Je ne peux relier aucun des problèmes ci-dessus à l’augmentation de l’activité onirique.

Si vous choisissez d’attendre, assurez-vous simplement de ne pas ignorer les signes indiquant que le problème s’aggrave au lieu de s’améliorer.

Snorting et ronflement – Respiration paroxystique ?

Q : Cher AnimauxWiki :

Mon Schnoodle de 3 ans a eu un changement notable dans les sons de sa respiration (reniflement et ronflement) et elle éternue plusieurs fois par jour (et se frotte le nez plus souvent). Cela a commencé il y a environ 6 semaines et a continué. J’ai emmené mon chien chez le vétérinaire juste avant Noël, et le vétérinaire m’a demandé si elle n’avait pas d’allergies, puisque tout le reste semblait aller bien (poumons clairs, pas d’écoulement).

J’entends sans cesse parler de tumeurs nasales et cela m’inquiète. Pouvez-vous me dire s’il y a des chances que cela arrive ? A quel moment devrais-je l’emmener à nouveau chez le vétérinaire ?

(Au fait… mon vétérinaire m’a suggéré d’essayer le chlortimeton, 1/2 comprimé deux fois par jour, pour voir si cela peut aider, mais je n’ai pas encore essayé. Qu’en pensez-vous ?)

Merci beaucoup.

R : Il existe une condition connue sous le nom de respiration paroxystique (également appelée « éternuement inversé ») qui peut être à l’origine de ce que vous observez. La plupart du temps, il n’est pas possible de déterminer s’il existe une cause sous-jacente à ce problème. La plupart du temps, il n’est pas possible de déterminer si ce problème est dû à une cause sous-jacente. Il existe un certain nombre de théories sur la raison pour laquelle il se produit, notamment les anomalies du palais mou, les allergies, l’écoulement post-nasal et toute autre affection susceptible d’irriter la zone palatine/laryngée.

Je dis toujours à mes clients d’essayer un antihistaminique, aussi. Mais je n’ai absolument aucune idée de l’efficacité de ces médicaments. Un de mes chiens fait cela et je lui donne de la chlorphéniramine (Chlortrimeton Rx) ou de la diphénhydramine (Benedryl Rx) et cela semble l’aider un peu. J’essaierais et si ça ne marche pas, laissez votre vétérinaire examiner à nouveau votre Snoodle. Si quelque chose d’autre ne va pas, ce sera plus facile à trouver maintenant qu’il est là depuis un certain temps…